Une approche simple de la durabilité

L'attitude de l'architecte belge Philippe Samyn vis-à-vis du développement durable nous rappelle celle du designer anticonformiste américain Buckminster Fuller qui estimait que tous les architectes devaient connaître le poids de leurs bâtiments. « Les ressources sont rares », explique M. Samyn. « Alors, moins vous utilisez de matériaux, plus vous protégez la planète. »

Et on voit bien de quoi il parle lorsqu'on regarde la façade de sa caserne de pompiers à Charleroi. Elle se compose de deux éléments principaux. Au rez-de-chaussée, 48 portes basculantes en verre abritent les 48 véhicules de pompiers. Les étages supérieurs sont recouverts d'une fine couche de tôle ondulée perforée qui s'élève sur deux mètres et demi au-dessus de la terrasse de toit qui abrite un jardin végétal, un espace détente et une piste de course à l'abri du vent.

Organisées en cercle fermé, les légères portes en verre donnent une impression de flottement. Et lorsqu'elles sont ouvertes, la surélévation du rez-de-chaussée semble disparaître pour apercevoir, derrière les camions de pompiers, la structure du bâtiment. « Nous avons essayé de faire une porte simple, bon marché, opérationnelle et durable », explique M. Samyn. Et la combinaison de finesse et de force des portes apporte de la légèreté au bâtiment, un véritable parti pris.

Un produit pour chaque besoin

Découvrez notre gamme complète de solutions d'entrée en ligne, que viennent compléter des données produit à télécharger et des informations techniques. Trouvez la solution qui vous convient.